Report du dîner annuel : le président du Crif comprend "pleinement qu'Emmanuel Macron ait eu à fixer d'autres priorités"

Francis Kalifat, le 22 juillet 2018 à Paris
Francis Kalifat, le 22 juillet 2018 à Paris (MAXPPP)

Francis Kalifat espère pouvoir reprogrammer l'événement "dans le courant du premier semestre".

"Nous comprenons pleinement que le président de la République ait eu à bousculer son agenda et à fixer d'autres priorités, eu égard à cette situation", a réagi ce lundi sur franceinfo Francis Kalifat, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). Le dîner annuel de l'organisation en présence d'Emmanuel Macron, prévu mardi, a été reporté à une date ultérieure, le chef de l'Etat souhaitant se "concentrer sur la gestion de la crise" liée au coronavirus Covid-19, a annoncé l'Elysée.

"Notre pays connaît une situation sanitaire particulièrement difficile", a estimé Francis Kalifat. "Cette situation affecte la vie quotidienne de tous les Français, bouleverse nos habitudes et nous plonge aussi collectivement dans un état d'anxiété croissante", a-t-il poursuivi.

Sans le président de la République ce dîner n'avait pas de sensFrancis Kalifat, président du Crifsur franceinfo

Pour lui, maintenir "dans ce contexte" le dîner annuel du Crif "n'avait pas de sens" : "Ce dîner a toujours été l'occasion d'un dialogue entre le premier personnage de l'Etat et la communauté juive, et sans le président de la République ce dîner n'avait pas beaucoup de sens. Donc, je crois qu'il était plus raisonnable de reporter pour tout le monde."

Francis Kalifat a toutefois indiqué qu'il avait "bon espoir, en fonction de l'évolution de la situation" que ce dîner "puisse se tenir dans le courant du premier semestre 2020".

Vous êtes à nouveau en ligne