Pakistan : des intellectuels et des évêques français appellent à la libération d'Asia Bibi

La Pakistanaise Asia Bibi a été acquittée début novembre 2018 après une condamnation à mort pour blasphème.
La Pakistanaise Asia Bibi a été acquittée début novembre 2018 après une condamnation à mort pour blasphème. (AFP)

Cette chrétienne a été acquittée la semaine dernière après une condamnation à mort pour blasphème. Mais des islamistes réclament toujours son exécution.

Plus d'une quarantaine d'intellectuels français ont signé un appel pour la libération "toutes affaires cessantes" de la Pakistanaise chrétienne Asia Bibi, acquittée la semaine dernière après une condamnation à mort pour blasphème, mais toujours incarcérée. Un appel a également lancé de leur côté par les évêques de France.

L'appel, lancé par le philosophe Daniel Salvatore Schiffer et publié mercredi 7 novembre dans Le Figaro, dénonce la sentence "abominable et rétrograde" qui avait frappé Asia Bibi, condamnée à mort en 2010 pour blasphème suite à une dispute avec des villageoises musulmanes au sujet d'un verre d'eau.

Les signataires, dont font partie des personnalités comme Elisabeth et Robert Badinter, l'ex-ministre Luc Ferry, le philosophe Robert Redeker, le politologue Pierre-André Taguieff ou encore l'avocat et éditeur Jean-Claude Zylberstein, saluent dès lors le verdict "aussi juste que courageux" de la Cour suprême du Pakistan, qui avait décidé la semaine dernière d'acquitter Asia Bibi.

"Un outrage au droit"

Mais des islamistes, qui exigent toujours son exécution, ont bloqué trois jours durant les principaux axes du Pakistan, poussant le gouvernement à signer un accord controversé avec eux. Ce qui a conduit à "repousser" voire "annuler" la libération d'Asia Bibi, selon les signataires de l'appel, qui voient dans cette situation "une négation, sinon un outrage, au droit lui-même".

Dans un appel distinct de celui paru dans Le Figaro, les évêques de France, actuellement réunis en Assemblée plénière à Lourdes, se sont dit "inquiets" de savoir Asia Bibi toujours emprisonnée et "ils attendent sa libération""Au nom des droits fondamentaux de la personne humaine, les évêques appellent à la protection de sa vie, de celles de ses proches et de ses défenseurs", écrivent-ils dans un communiqué.

Vous êtes à nouveau en ligne