Antisémitisme : un manifeste dénonce "une épuration ethnique à bas bruit"

France 2

Une tribune contre un nouvel antisémitisme qui s'installe en France a été publiée ce dimanche 22 avril dans "Le Parisien". Les 300 signataires, personnalités issues du monde politique et culturel, soulignent "une épuration ethnique à bas bruit".

Les mots sont extrêmement forts. Dans le manifeste publié ce dimanche 22 avril au matin dans les pages du Parisien, on peut lire : "Nous demandons que la lutte contre cette faillite démocratique qu'est l'antisémitisme devienne cause nationale avant qu'il ne soit trop tard (...) avant que la France ne soit plus la France". Voilà ce qu'écrivent les signataires. Philippe Val, l'ancien directeur de Charlie Hebdo, est à l'initiative de cet appel.

La communauté musulmane interpellée

Cela intervient quelques semaines seulement après la mort de Mireille Knoll, octogénaire juive assassinée dans son appartement parisien. Parmi les signataires de cette tribune, 300 personnalités, dont notamment l'ancien président Nicolas Sarkozy et son épouse, trois anciens Premiers ministres, mais aussi des artistes comme Françoise Hardy et Gérard Depardieu. Ils dénoncent "une épuration ethnique à bas bruit", un "antisémitisme musulman", et s'adressent directement à l'islam de France.

Qu'en pense la communauté musulmane ? Pour l'imam de Bordeaux (Gironde), les signataires se trompent. Comme tous les textes sacrés, il ne faut pas prendre aujourd'hui le Coran au pied de la lettre, dit-il. Ce manifeste en appelle aussi au pouvoir. Ce dimanche au matin, la ministre de la Justice réaffirme sa fermeté. Il y a quelques semaines, Emmanuel Macron avait qualifié l'antisémitisme de "déshonneur de la France".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne