À Fréjus, la mosquée ouverte pour 24 heures

FRANCE 3

La justice a ordonné à la municipalité de laisser ouverte la mosquée une seule journée pour la fête de l'Aïd el Kebir, malgré le refus du maire de la ville.

À Fréjus (Var), une polémique oppose le maire de la ville David Rachline (Front national) et la communauté musulmane de la ville. La justice a ordonné à la municipalité de laisser ouverte la mosquée pour la fête de l'Aïd el Kebir. Celle-ci est habituellement fermée sur décision de la mairie. Ce jeudi 24 septembre, 800 fidèles ont fait la prière de l'Aïd el Kebir à l'extérieur de la mosquée en attendant que l'affluence soit moindre. "Aujourd'hui, c'est vraiment une victoire et on est vraiment content de pouvoir enfin rentrer dans notre mosquée et bénéficier d'un lieu de culte digne de ce nom", explique Mohammed Al Mourabit, fidèle de la mosquée de Fréjus.

Fermeture administrative

La semaine dernière, le tribunal de Toulon autorisait l'ouverture de la mosquée pour 24 heures seulement, le jour de l'Aïd el Kebir, considérant que la maintenir fermée représentait une atteinte à la liberté de culte. La mosquée n'avait plus le droit d'accueillir des fidèles suite à un contentieux qui l'oppose au maire de Fréjus. Ce dernier avait obtenu sa fermeture administrative sur fond d'irrégularités dans le permis de construire. Ce soir à minuit la mosquée devra à nouveau fermer ses portes, mais l'association qui la gère compte bien poursuivre le combat judiciaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne