Relaxé après avoir été flashé 94 fois

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Le tribunal correctionnel de Versailles a annoncé ce vendredi la relaxe d'un chef d'entreprise de 40 ans, poursuivi pour 94 excès de vitesse. Il avait expliqué qu'il n'était pas "systématiquement le conducteur de la voiture". La présidente du tribunal l'a relaxé en jugeant que ces infractions étaient "insuffisamment caractérisées".

L'automobile ainsi flashée à 94 reprises courant 2011 et 2012 sur des trajets entre Rouen et
le sud de la région parisienne, une BMW X6,  était immatriculée au
Luxembourg au nom de la société du chef d'entreprise. Le 1er janvier 2012,  elle a été flashée à 235 km/h sous sous le tunnel de l'A86 au
lieu des 70 km/h autorisés.

Le chef d'entreprise, poursuivi en état de
récidive, a nié devant le tribunal être  l'auteur de ces infractions.
"Je ne suis pas systématiquement le conducteur de la voiture".

Le réquisitoire avait été ferme demandant un an de prison sans sursis et trois ans de
suspension du permis de conduire. 

Mais la présidente du tribunal, Françoise Dufour qui a pourtant noté que "les excès de vitesse ont toujours lieu le jour où il doit aller chercher son fils " dans l'Essonne, a pourtant décidé de relaxer cet automobiliste au motif que  ces infractions étaient "insuffisamment caractérisées" .

Pour la plus grande joie de Me Adrien Weil, son avocat : "Juridiquement, cette décision est exacte car il n'y a aucune photo, aucun témoignage pour assurer que mon client était au volant du véhicule. La voiture était prêtée au sein de l'entreprise et aussi à titre privée."