Rhône : le maire de Givors visé par des menaces de mort

France 2

Mohamed Boudjellaba, récemment élu maire de Givors (Rhône), a reçu un courrier contenant des insultes racistes et des menaces de mort. 

Quatre pages d'insultes racistes et de menaces de mort. "Saloperie, fumier, voleur, assassin. La guerre tu vas l'avoir bougnoule", énumère Mohamed Boudjellaba, récemment élu maire de Givors (Rhône) en lisant le courrier anonyme de menaces qu'il a reçu vendredi 21 août. L'édile a publié des extraits sur les réseaux sociaux. "Aujourd'hui, vous avez des forces obscures qui agissent, je ne sais pas si elles sont d'extrême droite ou d'extrême gauche, pour faire exploser une société givordine", assure Mohamed Boudjellaba. Un choc pour celui qui a ravi le fauteuil de maire sous l'étiquette divers gauche, remportant ce bastion communiste, qui pour certains était promis au Rassemblement national. 

Indignation des habitants 

Les propos dévoilés par Mohamed Boudjellaba ont provoqué l'indignation des habitants. "Il est là pour six ans, c'est le maire de Givors, de tous les Givordins, peu importe leur confession et leur origine. Si cela ne fait pas plaisir à certains, tant pis pour eux", témoigne un commerçant sur un marché. La préfecture du Rhône a condamné des propos abjects. L'édile a quant à lui porté plainte et appelé au respect de la diversité. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne