Vivastreet : enquête ouverte pour proxénétisme aggravé

France 3

Une enquête a été ouverte contre Vivastreet pour proxénétisme aggravé. Le site de petites annonces est soupçonné d'héberger des milliers d'offres de prostitution déguisée.

Vivastreet, c'est le numéro deux des petites annonces gratuites en France. Dans les services proposés, un onglet "adulte". 7 000 offres sont publiées, des propositions de rencontres ou de massages. Aucun tarif n'est affiché. Pour la publication de ces annonces, ces femmes peuvent dépenser plusieurs centaines d'euros par mois. Elles permettraient à Vivastreet de gagner entre 10 et 20 millions d'euros par an.

D'autres sites intéressent la justice

"C'est du proxénétisme, car cela incite à la prostitution. Les jeunes générations vont finir par penser que c'est une normalité", explique Bernard Lemettre, délégué régional du mouvement anti-prostitution du Nid. Le parquet de Paris a décidé d'ouvrir une enquête pour proxénétisme aggravé.Le Français Vivastreet n'est pas le seul site à proposer ces offres. D'autres plateformes sont aussi dans le collimateur de la justice. Problème, elles sont basées à l'étranger.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne