Surveillants pénitentiaires en colère : appel au blocage total lundi

Voir la vidéo
France 3

Après l'agression de trois gardiens, jeudi 11 janvier, deux syndicats appellent à un blocage total des prisons lundi prochain.

Å bout, les surveillants de la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais) ont refusé de reprendre le travail ce vendredi 12 janvier au matin. Jeudi, trois de leurs collègues ont violemment été agressés. Face à face tendu avec le directeur de l'établissement, qu'ils tiennent pour responsable. "On n'a pas envie de mourir pour venir travailler", dit l'un des surveillants présents sur place. L'agresseur n'est pas un détenu comme les autres : Christian Ganczarski, islamiste radical, se jette hier sur un groupe de surveillants. Armé de ciseaux et d'un couteau, au cri d'Allah akbar, il en blesse trois. Cet allemand âgé de 51 ans est condamné à dix-huit années de prison pour l'organisation de l'attentat de la synagogue de Djerba (Tunisie) en 2002. 21 personnes, dont deux Français, avaient perdu la vie.

L'agresseur pourrait être impliqué dans les attentats du 11 septembre 2001

Christian Ganczarski devait sortir de prison dans quinze jours, mais il redoutait son extradition vers les États-Unis. Car cet ancien cadre d'Al Qaida, qu'on voit ici au premier rang d'un discours de Ben Laden, pourrait être impliqué dans les attentats du 11 septembre 2001. Le directeur de la prison a rencontré le détenu peu avant l'agression. Pour lui, rien ne laissait envisager un tel acte. Christian Ganczarski fait partie des douze détenus radicalisés, sur les 91 prisonniers au total. Deux syndicats pénitentiaires appellent à un blocage total des prisons lundi prochain. La garde de Sceaux a annoncé qu'elle se rendrait à Vendin-le-Vieil le lendemain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne