Prison : la gronde des surveillants pénitentiaires après l'agression de trois gardiens

Les surveillants de prison sont en colère après l'agression à l'arme blanche de trois gardiens par un détenu hier, jeudi 11 janvier, au centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais).

La colère monte aujourd'hui dans toutes les prisons françaises après l'agression hier, jeudi 11 décembre, de trois surveillants par un détenu islamiste à la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais). "Aujourd'hui, un mouvement d'action national pourrait avoir lieu pour protester contre la dangerosité de certains individus en détention", rapporte le journaliste de France 2 Caroline Motte, en direct de la prison de Fresnes (Val-de-Marne).

Un sujet très préoccupant

Pour les autorités, la surveillance des islamistes radicaux reste un sujet très préoccupant. "508 condamnés pour terrorisme dans les prisons françaises, dont 70 à l'isolement total", souligne la journaliste. Et d'ajouter : "Aujourd'hui, le personnel pénitentiaire redoute le pire : que des attentats soient commis à l'intérieur même des prisons".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne