Mouvement des surveillants de prison : les syndicats claquent la porte des négociations

FRANCE 3

Clément Weill-Reynal est en direct place Vendôme afin d'évoquer le mouvement des surveillants de prison. 

Les négociations semblent au point mort après plusieurs jours de mouvement. "Aucune avancée dans les négociations entre les représentants des surveillants pénitentiaires et l'Etat. Pourtant, la ministre de la justice Nicole Belloubet a donné des signaux encourageants lors de cette rencontre", explique Clément Weill-Reynal, journaliste de France 3 en direct de la place Vendôme. "Le gouvernement a mis sur la table une enveloppe de 30 millions d'euros destinés à financer des primes spécifiques", explique-t-il.

1.100 nouveaux postes

Des recrutements sont également prévus ainsi que la création de 1.100 postes nouveaux. "Nous n'avons pas obtenu le dixième de ce que nous demandions", déplorent les syndicats, qui ont claqué la porte des négociations dans l'après-midi. Ce soir le mouvement semble ce durcir, il est reconduit demain matin, pour la dixième journée consécutive.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne