Marseille : l'un des détenus évadés d'un fourgon cellulaire a été arrêté

Le 14 octobre dernier, quatre détenus ont profité d’un transfert entre le tribunal et la prison des Baumettes à Marseille pour s’évader d’un fourgon cellulaire.
Le 14 octobre dernier, quatre détenus ont profité d’un transfert entre le tribunal et la prison des Baumettes à Marseille pour s’évader d’un fourgon cellulaire. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)

Sur les quatre évadés du 14 octobre, l'un s'est rendu, un second vient donc d'être interpellé et deux sont toujours en fuite.

Un des évadés de Marseille a été interpellé sur un parking de la ville vendredi, a appris franceinfo lundi 21 octobre de source policière, confirmant une information de La Provence. C’est le deuxième des quatre fuyards à être interpellé par les forces de l’ordre.

L'homme a été retrouvé fortement alcoolisé dans un parking

Vendredi soir, le service de sécurité du parc des expositions a alerté la police car un homme visiblement alcoolisé était sur le point de briser les vitres d’une voiture à l’aide d’une grille d’égout. L'homme se rebelle, insulte les forces de l’ordre et mord l'un des gardiens du parc. Très excité, cet homme est finalement conduit en cellule de dégrisement et placé en garde à vue.

Lorsqu'il a repris ses esprits, le récalcitrant a refusé de donner son nom puis fourni une fausse identité. Ce sont ses empreintes qui ont permis aux enquêteurs de la sécurité publique de découvrir son identité.

Deux évadés courent toujours

Le 14 octobre dernier, quatre détenus ont profité d’un transfert entre le tribunal et la prison des Baumettes pour s’évader d’un fourgon cellulaire. Dès le lendemain, l'un des quatre évadés s’est rendu de lui-même à la police. Deux personnes restent donc toujours en fuite. Il s'agit de petits délinquants qui ne sont pas considérés comme spécialement dangereux, indique le procureur de la République.

Vous êtes à nouveau en ligne