Isère : le détenu qui avait pris en otage un surveillant de la prison de Saint-Quentin-Fallavier s'est rendu

La façade de la prison de Saint-Quentin-Fallavier (Isère), le 23 décembre 2010.
La façade de la prison de Saint-Quentin-Fallavier (Isère), le 23 décembre 2010. (MAXPPP)

L'individu souhaitait "parler à son jeune fils" de 3 ans, selon un communiqué de l'administration pénitentiaire.

Un surveillant a été pris en otage, vendredi 30 juin dans l'après-midi, au centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier en Isère, par un détenu qui souhaitait "parler à son jeune fils" de 3 ans selon un communiqué de l'administration pénitentiaire, a rapporté France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. Le ministère de la Justice a annoncé, dans un communiqué, que la prise d'otage avait pris fin vers 18h40 soit deux heures après le début de l'incident. "Les négociations menées par l’administration pénitentiaire ont conduit à la reddition du preneur d’otage", écrit la chancellerie.

La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, "a suivi les opérations qui ont conduit à la libération du surveillant : elle lui adresse son soutien chaleureux et souligne le sang-froid dont il a fait montre dans cette épreuve", poursuit le communiqué.

La prise d'otage avait débuté vers 16h30, "en dehors de la cellule" du détenu. Le détenu s'en est pris à "un surveillant de l'unité sanitaire" de l'établissement, a précisé un communiqué de la direction de l'administration pénitentiaire du ministère de la Justice.

Vous êtes à nouveau en ligne