Europe : des prisons ouvertes au Danemark

FRANCE 3

Au Danemark, la moitié des prisons sont ouvertes. Les détenus ont leur clef. Ils ont été condamnés à moins de 5 ans ou arrivent à la fin de leur peine. Il n'y a que quatre à cinq évasions par an.

"Dans notre prison au Danemark, on n'a pas de mur, pas de barrière, tout est ouvert", commence Annette Damgaard Pedersen, directrice de la prison ouverte de Sobysogard. Ce qui frappe d'entrée les visiteurs, c'est de voir les prisonniers qui circulent librement. La directrice n'est pas peu fière de sa prison. "C'est presque comme une maison normale", avec un salon, une télévision et une cuisine où les détenus préparent leurs propres repas. C'est une des règles de la prison. "Ils doivent cuisiner par eux-mêmes", confirme la directrice. Pour cela, les détenus commandent directement sur un écran. Ils possèdent également les clefs de leur propre cellule, une découverte pour ce jeune homme, qui vient d'arriver. 

Les gardiens ne sont pas armés

"Je me sens toujours en prison, mais moins enfermé", confie ainsi un des détenus. S'il s'évade et qu'il se fait attraper, il ira cette fois dans une prison fermée. La prison de Sobysogard accueille 144 détenus, condamnés à des peines de moins de 5 ans. Les gardiens ne sont pas armés et portent juste un petit boitier d'alarme à la hanche. Ils sont aussi formés en vue de leur réintégration dans la société. Les coups d'une prison ouverte sont deux fois plus faibles que pour ceux d'une prison normale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne