DIRECT. Les 123 détenus protestataires de la prison de Fleury-Mérogis regagnent leurs cellules

La prison de Fleury-Merogis (Essonne), le 14 décembre 2017.
La prison de Fleury-Merogis (Essonne), le 14 décembre 2017. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

Cet incident est survenu en pleine journée d'action des gardiens de prison, mobilisés pour obtenir de meilleures conditions de sécurité.

Les 123 détenus de la prison Fleury-Mérogis (Essonne) qui avaient refusé de regagner leurs cellules après la promenade sont remontés. Il n'y a pas eu de blessé ni de dégâts matériels. L'administration pénitentiaire l'a indiqué à franceinfo, jeudi 18 janvier. Ce mouvement de révolte des prisonniers est survenu alors que la mobilisation des surveillants de prison a repris, jeudi matin, dans toute la France, avec de nombreux établissements bloqués.

"Il n'y a pas de revendications, pas de violence", affirme la direction de l'Administration pénitentiaire. Des équipes d'intervention étaient en route pour mettre fin à ce mouvement.

Les gardiens de prison de nouveau mobilisés. Jeudi matin, 87 établissements étaient affectés par la mobilisation "à des degrés divers, soit 46% du parc pénitentiaire", selon la direction de l'Administration pénitentiaire, pour qui la mobilisation est "similaire à la journée de mardi".

Le gouvernement doit se prononcer sur leurs demandes. Les agents pénitentiaires attendent de connaître les "arbitrages" du gouvernement sur les revendications pour de meilleures conditions de sécurité, formulées à l'issue de discussions entre les syndicats et l'Administration pénitentiaire.

15h18 : "On va continuer à se faire taper dessus."


Pour Bernard Chalureau, trésorier général de FO-pénitentiaire, les annonces de la ministre de la Justice ne sont pas satisfaisantes.

14h39 : Ce mouvement de protestation des détenus s'inscrit dans une mobilisation des surveillants de prison. Ils réclament de meilleures conditions de sécurité.

14h39 : Ils refusaient de retourner dans leurs cellules après la promenade, a-t-on appris de l'administration pénitentiaire. Il n'y a pas eu de blessé ni de dégâts matériels.

14h34 : Les 123 détenus de Fleury-Mérogis (Essonne) ont regagné leurs cellules.

13h49 : "La journée est désorganisée" à cause du blocage des prisons, a précisé à l'AFP une source syndicale.

13h52 : Des Eris (Equipes régionales d'intervention et de sécurité) sont à Fleury-Mérogis pour faire regagner les cellules aux 123 détenus. "Il n'y a pas de revendications, pas de violence", assure la Direction de l'administration pénitentiaire.

13h21 : Des équipes d'intervention sont actuellement en route pour mettre fin au mouvement de mutinerie de 123 détenus, selon la direction de l'Administration pénitentiaire.

13h15 : La prison est par ailleurs toujours touchée par le mouvement des surveillants pénitentiaires. Un peu plus tôt, un "face-à-face musclé" entre manifestants et CRS, a eu lieu.

Vous êtes à nouveau en ligne