DIRECT. Au deuxième jour de la mobilisation nationale des gardiens de prison, deux nouvelles agressions signalées à Mont-de-Marsan et Tarascon

Cette vidéo n'est plus disponible

La ministre de la Justice s'est rendue à la prison de Vendin-le-Vieil, où le mouvement a débuté.

La colère des gardiens de prison est ravivée, au deuxième jour de leur mobilisation nationale, déclenchée par l'agression commise contre trois surveillants par un détenu islamiste à Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), jeudi. Une surveillante a été agressée à Tarascon (Bouches-du-Rhône), mardi 16 janvier. Et sept de ses collègues l'ont été à Mont-de-Marsan (Landes), lundi 15 janvier.

Tarascon. Un détenu a agressé mardi matin une surveillante de la prison de Tarascon (Bouches-du-Rhône), selon les informations de franceinfo, confirmant celle de l'AFP. Le prisonnier a donné un coup de poing au visage de la gardienne. L'homme, incarcéré pour vol, est suivi "au titre de la radicalisation" pour des troubles psychiatriques. Il a été placé au quartier disciplinaire.

 Mont-de-Marsan. Un détenu de la prison de Mont-de-Marsan (Landes), surveillé pour risque de "radicalisation", a frappé sept agents, lundi après-midi, selon la Chancellerie.

Vendin-le-Vieil. La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, est arrivée mardi matin à la prison de Vendin-lel-Vieil, point de départ de la mobilisation, pour "dialoguer avec les personnels"

Vous êtes à nouveau en ligne