Condé-sur-Sarthe : les surveillants bloquent la prison

FRANCE 2

Les surveillants de la prison de Condé-sur-Sarthe, dans l'Orne, se sont mobilisés pour dénoncer leurs conditions de travail. Ils ont bloqué l'accès à leur établissement.

Barrant l'accès de la prison au directeur de l'établissement et aux policiers, les surveillants ne comptent pas se laisser faire. "Démission, démission", scandent-ils, visant la garde des Sceaux, Nicole Belloubet. Choqués par l'agression de leurs collèges à l'arme blanche par un détenu radicalisé, ils estiment ne pas avoir les moyens de se défendre.

Des promesses non tenues

Ce mouvement de colère a trouvé un echo en France : pas moins de 18 prisons ont été bloquées par leurs gardiens. Les syndicats sont unanimes : le drame de Condé-sur-Sarthe (Orne) aurait pu être évité. Manque de matériel, de moyens, d'effectifs... La liste est longue et leurs revendications ne sont pas nouvelles. L'année dernière, après un drame similaire dans une prison du nord de la France, des promesses avaient été faites ; malheureusement non tenues, regrettent les surveillants pénitentiaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne