Prison : six heures de mutinerie à Vivonne

France 2

Une mutinerie a eu lieu lundi 12 septembre à la prison de Vivonne dans la Vienne. France 2 revient sur les faits.

Retour au calme ce mardi 13 septembre à la prison de Vivonne (Vienne) après une nuit très mouvementée : six heures de mutinerie, qui ont laissé des traces. "Tout le bâtiment est hors service", confie Samuel Berhault, du syndicat UNSA Justice. Tout a commencé vers 17 heures lundi après-midi. Une fumée noire s'élève au-dessus de la prison. Les détenus viennent de mettre le feu.

Pour un simple refus de permission 

Deux d'entre eux ont dérobé le trousseau de clés d'un surveillant et ont ouvert les cellules de tout un étage, environ 50 détenus. D'importants moyens sont déployés. Une dizaine de véhicules de gendarmes mobiles arrivent sur place ainsi que des unités spécialisées dans les interventions en milieu carcéral. 11 blessés parmi les forces de l'ordre et des détenus sont hospitalisés, intoxiqués par les fumées. Mardi matin, certains syndicats de surveillance dénoncent leurs conditions de travail. Un simple refus de permission pour l'un des détenus serait à l'origine de la mutinerie. Selon les syndicats, 140 prisonniers devront être relogés en interne ou dans d'autres établissements. Deux détenus ont été placés en garde à vue. L'enquête devra déterminer combien de personnes sont impliquées directement dans cette mutinerie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne