Grand âge : adopter un vocabulaire plus respectueux

FRANCE 2

Des experts ont présenté une nouvelle grille de vocabulaire afin de traiter de façon plus respectueuse les seniors. Ils entendent la faire accepter par les rédacteurs du projet de loi grand âge qui est en cours de préparation.

"Dépendance", "sénile" ou encore "grabataire"... Ces mots sont souvent utilisés pour évoquer les personnes âgées. Mais ces termes sont-ils trop péjoratifs, voire dégradants ? C'est en tout cas ce qu'estiment un groupe de spécialistes des aînés. Ils entendent mettre en place une nouvelle grille de mots, qu'ils jugent davantage respectueux. Ainsi, terminé "dépendant", il s'agirait d'utiliser le terme "vulnérable". À une personne âgée "prise en charge", préférer une personne âgée "accompagnée". "Sénile" se transforme en "atteint de troubles neuro-cognitifs".

"Miser sur la capacité"

"Dire que des personnes sont dépendantes et penser qu'elles le sont, c'est penser qu'elles ne sont plus capables. Alors que dès lors que vous envisagez, effectivement, de dire qu'elles sont en situation de devoir être accompagnées et que vous êtes là pour pouvoir le faire, alors vous misez sur les capacités des gens et vous misez sur le fait qu'ils sont encore en possibilité de", estime Romain Gizolme, le directeur de l'Association des directeurs au service des personnes âgées (ADPA).

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne