Dépendance : une nouvelle journée de solidarité ?

FRANCE 2

Des députés de la majorité proposent de mettre en place une deuxième journée de solidarité. Cette proposition divise les Français.

Un nouveau jour de solidarité afin de financer la dépendance des personnes âgées en travaillant gratuitement lors d'un jour férié : voilà la proposition de La République en marche, dans le cadre du Grand débat national. Le parti de la majorité veut trouver des financements afin de faire face au vieillissement de la population. Est-ce une nouvelle taxe déguisée ? Les députés s’en défendent. À l’avenir, la population française sera toujours plus âgée. En 2016, notre pays comptait 1,8 million d’habitants de plus de 85 ans. En 2070, il devrait y en avoir quatre fois plus, soit 6,3 millions.

2,4 milliards d’euros en 2018

Travailler gratuitement pour financer les seniors dépendants ? Certains jeunes se disent favorables à la proposition. D’autres se posent toutefois des questions. Une première journée de solidarité avait été instaurée en 2004 par Jean-Pierre Raffarin, à la suite de la canicule meurtrière. En 2018, elle a encore rapporté 2,4 milliards d’euros, une somme entièrement consacrée à la dépendance des personnes âgées ou handicapées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne