Précarité : une famille à la rue avant de bénéficier de la loi DALO

FRANCE 3

France 3 a retrouvé la famille Compaoré, qui vivait dans un logement insalubre et était menacée d'expulsion. Certes, Roukia et les siens ont obtenu un logement. Mais entretemps, ils ont connu la rue.

En juin dernier, une équipe de France 3 avait rencontré Ibrahim, 12 ans. L'adolescent vivait en Seine-Saint-Denis dans un petit logement insalubre avec ses parents et ses trois frères et soeurs. A l'époque, il n'osait pas dire où il vivait. De plus, sa famille était sous la menace d'une expulsion, victime d'un faux bail.

Le couperêt est tombé il y a 10 jours. Une décision surprenante car dans le cadre de la loi DALO - qui oblige l'Etat à trouver une solution aux cas les plus critiques -, la famille Compaoré devait déménager une semaine après dans un logement social. Au moment de l'expulsion, Ibrahim confiait son désarroi : "Comment on va faire ? (...) J'ai envie de pleurer".

Enfin du répit

Pour Roukia, la maman, la priorité était de ne pas dormir dehors. Le 115, numéro pour un logement d'urgence, était saturé et l'a aiguillé vers le commissariat... qui a gardé ses portes closes. Roukia a dû faire manger ses enfants à même le sol jusqu'à ce qu'Ehoarn, un voisin, accepte de les héberger, scandalisé par leur situation.

Pendant une semaine, la famille Compaoré a vécu ainsi, jusqu'à l'emménagement dans leur nouveau logement social aux allures de palace. "Maintenant, chaque enfant a sa chambre, c'est quelque chose pour moi", confie aujourd'hui Roukia, plus apaisée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne