La PMA, une réforme à hauts risques

FRANCE 3

En plateau, la journaliste de France 3 Danielle Sportiello, fait le point sur le projet de loi.

Emmanuel Macron en avait fait une promesse de campagne. La PMA est plus que jamais au coeur du débat. Le sujet sur la table du Conseil des ministres le 26 juillet prochain et sera ensuite discuté au Parlement dès le mois de septembre. Un rythme que le chef de l'État a décidé d'accélérer. "C'est un risque calculé. Emmanuel Macron pense que la société est prête. Tous les sondages le montrent d'ailleurs, la société est prête. Une majorité de Français est favorable à la PMA", rapporte en plateau la journaliste de France 3 Danielle Sportiello.

"Une opération séduction"

Le timing reste néanmoins calculé. "La PMA est un marqueur de gauche. Emmanuel Macron réplique donc à ceux qui le trouvent trop à droite. À neuf mois des municipales, c'est d'ailleurs un petit peu une opération séduction", souligne la journaliste. Quant à la droite, Emmanuel Macron espère la fracturer encore davantage. "S'il y en a qui défendent la PMA,d'autres sont sur une ligne beaucoup plus conservatrice, celle d'un François Fillon ou d'un François-Xavier Bellamy", ajoute Danielle Sportiello en plateau.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne