Bioéthique : La Manif pour tous demande "la réécriture quasiment complète de ce projet de loi"

Ludovine de La Rochère le 6 octobre 2019 à Paris
Ludovine de La Rochère le 6 octobre 2019 à Paris (LUCAS BARIOULET / AFP)

Ludovine de La Rochère, présidente de l'association La Manif pour tous, a affirmé sur franceinfo qu'il s'agit d'un projet de loi "anti éthique". 

Le projet de loi bioéthique qui prévoit l'ouverture de la PMA (procréation médicalement assistée) à toutes les femmes sera examiné au Sénat mardi 21 janvier. Une manifestation des opposants à ce projet est prévue ce dimanche à Paris à l'appel d'un collectif de 22 associations, dont La Manif pour tous.

"Le business de la procréation dans le monde c'est 30 milliards d'euros. Nous demandons la réécriture quasiment complète de ce projet de loi", a expliqué ce dimanche sur franceinfo Ludovine de La Rochère, présidente de "La Manif pour tous".

Priver volontairement des enfants de père, c'est une injustice immense.Ludovine de La Rochère, présidente de La Manif pour tousà franceinfo

"La réécriture (nécessaire) est telle que nous demandons à Emmanuel Macron le retrait de ce projet de loi qui n'est pas un projet de loi éthique mais un projet de loi anti éthique." Ludovine de La Rochère veut que les termes "père" et "mère" soient utilisés correctement. "Il y a un sens aux mots. De manière universelle, le père et la mère de l'enfant sont ceux qui l'ont conçu, mis au monde. Les parents adoptifs c'est particulier, on répare une situation d'une enfant qui a perdu ses parents. Dans le projet de loi, il est question d'inscrire deux mères sur l'acte de naissance. Un enfant n'a pas deux mamans. Il a éventuellement une mère et une belle-mère", a insisté Ludovine de La Rochère. "Priver volontairement des enfants de père, c'est une injustice immense. Un père : qui peut nier que c'est important dans la vie d'un enfant, de toute personne ?"

Vous êtes à nouveau en ligne