Emmaüs : 70 ans d'entraide et de solidarité

Bruno Morel, directeur général d'Emmaüs solidarité, est l'invité du Soir 3. Il revient sur 70 ans d'élan de solidarité.

En 70 ans, Emmaüs est devenue une institution appréciée du grand public. Avec notamment des vertus de solidarité à la base. "Le mouvement regroupe 27 000 acteurs, compagnons, salariés et bénévoles. Tout le monde se retrouve au produit de la vente pour la solidarité internationale", témoigne Bruno Morel, le directeur général d'Emmaüs. Des dons qui serviront cette fois-ci pour des "associations de solidarité en Amérique latine et notamment pour des enfants et des femmes", précise le dirigeant.

Une institution

L'association est devenue une institution. Son fondateur, l'abbé Pierre, avait croisé la route d'un ancien détenu en 1949. "Georges était le premier compagnon, c'était le début du modèle Emmaüs et l'appel du 1er février 1954. Et puis il s'est passé plein de choses, comme la création du mouvement Emmaüs France, la Fondation Abbé Pierre, plein d'institutions. Maintenant, nous sommes 288 à nous mobiliser pour défendre un modèle et appeler à une société plus solidaire", rappelle Bruno Morel.
Et il y a toujours des valeurs à défendre. "Il faut prôner certaines valeurs, l'inconditionnalité, la continuité de l'hébergement et le fait que chacun peut être responsable de son parcours et qu'on peut l'aider", ajoute-t-il. "On peut rester un citoyen et reconstruire son parcours. C'est le modèle communautaire, un modèle qui a besoin d'être maintenu dans notre société", plaide le directeur général.

>> Evénement : 19e édition du Salon Emmaüs, Parc des Expositions de la Porte de Versailles, dimanche 23 juin

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne