Pédophilie : reprise du procès de Joël Le Scouarnec

Le procès de Joël Le Scouarnec, jugé pour viols et agressions sexuelles sur quatre fillettes, a repris lundi 30 novembre à Saintes (Charente-Maritime).

C'est peut-être le plus grand pédocriminel français, avec plus de 300 victimes potentielles. En détention provisoire depuis trois ans, Joël Le Scouarnec comparaît devant la cour d'assises de Saintes (Charente-Maritime) pour quatre viols et agressions sexuelles sur des fillettes. Le procès a repris lundi 30 novembre. "Je pense que les victimes ont beaucoup de souffrance en elles," souffle Maître Francesca Satta, avocate de l'une des victimes présumées.

Des images pédopornographiques retrouvées

C'est le témoignage de l'une des fillettes qui a permis l'arrestation de Joël Le Scouarnec. Au moment des faits, en 2017, la petite voisine habite Jonzac (Charente-Maritime). Elle raconte à ses parents le viol dont elle aurait été victime à travers la clôture du jardin. Les policiers perquisitionnent le domicile de l'ancien chirurgien et découvrent des carnets manuscrits dans lesquels sont consignés des centaines d'actes pédophiles, ainsi que des images pédopornographiques conservées sur son ordinateur. Âgé de 70 ans, l'accusé encourt une peine de 20 ans de réclusion criminelle. Le verdict est attendu jeudi 3 décembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne