VIDEO. La France championne du nucléaire, une histoire vieille de soixante ans

INA / FRANCEINFO

Le 28 septembre 1956 était lancée la pile atomique de Marcoule, dans le Gard. Le début de la grande histoire du nucléaire civil dans l'Hexagone, comme le montrent les archives de l'INA.

La date est essentielle dans l'histoire du nucléaire civil en France : il y a soixante ans jour pour jour, le 28 septembre 1956, était lancée la pile atomique de Marcoule (Gard). De nos jours, le nucléaire est devenu incontournable dans l'Hexagone, jusqu'à représenter 75% de la production totale d'énergie en France en 2015.

A l'époque, en pleine guerre froide, le général de Gaulle se réjouit que la France devienne une puissance nucléaire grâce à ce site. "C'est ici le germe de la puissance d'un pays dans l'ordre industriel comme dans l'ordre militaire", claironnent les actualités à la télévision.

Des réacteurs construits à la chaîne après 1973

A Avoine, en Indre-et-Loire, la construction de la première centrale nucléaire débute en 1957. Elle produit ses premiers kilowattheures six ans plus tard, en juin 1963. Depuis, la France s'est mise à construire des réacteurs à la chaîne, notamment après le choc pétrolier : cinq dans les années 1970, 43 dans les années 1980, six dans les années 1990 et quatre dans les années 2000.

Mais toutes ces centrales nucléaires produisent des déchets, un problème soulevé depuis longtemps déjà. "Stockage ou retraitement, ces deux techniques sont tout aussi dangereuses l'une que l'autre", peut-on entendre à la télévision en 1983. Leur nombre ne cesse d'augmenter, de 375 tonnes de combustibles irradiés produits en France en 1982 à 1 150 en 2015.

Le développement du nucléaire connaîtra-t-il bientôt un coup d'arrêt ? La loi de transition pour une croissance verte prévoit d'ici à 2025 une réduction de la part de cette énergie. Si les objectifs sont tenus, le nucléaire ne représentera plus que 50% de la production d'électricité cette année-là.

Vous êtes à nouveau en ligne