VIDEO. Comment les militants de Greenpeace ont pénétré sur le site de la centrale de Fessenheim

EVN / GREENPEACE

Selon l'organisation écologiste, une cinquantaine de ses militants ont participé à cette opération surprise qui a démarré vers 5h30.

Plusieurs dizaines de militants de Greenpeace ont pénétré, mardi 18 mars au matin, dans la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin). Il leur a suffi de garer un camion près de la grille d'enceinte et de placer une passerelle au-dessus des barbelés pour s'introduire sur le site. Les équipes de Greenpeace ont filmé leur intrusion. Voici les images qu'elles ont tournées à l'aube.

Selon Greenpeace, une cinquantaine de militants ont participé à cette opération surprise qui a démarré vers 5h30. Plusieurs militants ont escaladé le bâtiment de la doyenne des centrales françaises et, juchés sur le toit et sur son dôme de protection du réacteur, ils ont déployé leurs banderoles.

Trente-quatre interpellations

Un coup d'éclat de l'organisation écologiste pour dénoncer notamment les failles de sécurité entourant les sites nucléaires et appeler à mettre un coup d'arrêt à "la menace posée par les centrales nucléaires vieillissantes en Europe", selon un porte-parole.

En tout, 56 individus ont participé à cette action de l'association écologiste, dont "une quarantaine ont réussi à entrer en zone protégée", a affirmé à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur. "Dix-neuf militants ont été interpellés immédiatement, puis quinze autres au fur et à mesure", a ajouté Pierre-Henry Brandet.

Vous êtes à nouveau en ligne