Problèmes de soudures sur l'EPR de Flamanville : "Il est probable que cela retarde une ouverture envisagée en 2020", estime François de Rugy

Le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy.
Le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le ministre de la Transition écologique a réagi jeudi soir sur franceinfo.

Le ministre de la Transition écologique François de Rugy a jugé sur franceinfo "fort probable" un nouveau retard dans le démarrage de l'EPR de Flamanville, alors que des experts de l'Autorité de sûreté nucléaire ont estimé nécessaires des réparations sur des soudures. 

"Il est fort probable que cela retarde une ouverture qui avait été envisagée par EDF en 2020", a expliqué le ministre jeudi 11 avril. "Ces experts ont conclu qu'il y avait des travaux, des soudures à refaire. EDF devra répondre à l'Autorité de sûreté du nucléaire", a ajouté François de Rugy.

Démarrage initialement prévu en 2012

"Je serai amené à annoncer des mesures dans les semaines qui viennent qui permettront de passer cette période d'attente concernant l'EPR de Flamanville", a-t-il précisé.

EDF table pour l'instant sur un chargement du combustible fin 2019 et une mise en service en 2020, alors que son entrée en fonction était initialement prévue pour 2012. 

Vous êtes à nouveau en ligne