Polynésie : les indépendantistes portent plainte devant la Cour pénale internationale contre l’État français

FRANCE 3

Les essais nucléaires en Polynésie française continuent de faire débat. L’affaire est portée devant l’ONU par les indépendantistes.

Le nuage nucléaire n’en finit pas de retomber. Jusqu’à l’ONU, à New York (États-Unis), où le leader indépendantiste, Oscar Temaru, a annoncé le dépôt d’une plainte contre l’État français. Selon les indépendantistes, les essais ont été imposés à ce territoire et à ses populations, par le colonisateur français. De 1966 à 1996, les atolls de Mururoa (Polynésie française) et Fangataufa (Polynésie française), ont été le théâtre de 193 essais nucléaires, qui ont eu des effets sur la santé des habitants et sur l’environnement.

Le président de la Polynésie réaffirme le rôle incontournable de la France

À l’ONU, le président de la Polynésie française, Édouard Fritch, a lui réaffirmé le rôle incontournable de la France, pour l’avenir de l’archipel. En jouant la carte de la justice internationale, les indépendantistes risquent des déconvenues. Pour être recevable, la plainte déposée auprès de la Cour pénale internationale (CPI), doit l’être par un État et concerner des faits postérieurs à 2002.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne