Nucléaire : un premier réacteur de la centrale de Fessenheim bientôt mis à l'arrêt

FRANCE 3

C'était une promesse de François Hollande. Le premier réacteur de la plus vieille centrale nucléaire française située à Fessenheim (Haut-Rhin) devrait être arrêté samedi 22 février. La décision a été publiée mercredi au Journal officiel.

C'est le début de la fin pour la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), mise en service il y a 43 ans. Située à la frontière entre l'Allemagne et la France, cette centrale vieillissante, installée sur une zone sismique, est la cible de toutes les attaques des antinucléaires. Un réacteur sera mis à l'arrêt dès samedi 22 février, le deuxième réacteur sera, lui, stoppé fin juin. Les salariés se préparent à la fin de leur histoire sur le site.

Pas de suppressions de postes

Une histoire qui a commencé en 1977. C'est le plus vieux site du parc nucléaire français, qui compte 58 réacteurs. François Hollande avait promis qu'elle fermerait. C'était en 2012. La loi sur la transition énergétique impose désormais de réduire la part du nucléaire de 70 à 50% d'ici 2035. Il n’y aura aucune perte d'emploi, assure le ministère, mais le maire de la ville s'inquiète des conséquences pour son territoire : "Ça aurait pu et dû être anticipé, pour que la fermeture ne se fasse pas de façon sèche."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne