Nucléaire : la note interne d'EDF qui inquiète

France 2

Une note interne d'EDF pointe du doigt le mauvais état des groupes électrogènes de plusieurs de nos centrales nucléaires. En cas de panne du réseau électrique, ce sont ces moteurs qui doivent prendre le relais.

Décembre 1999 : en raison d'une tempête exceptionnelle, plusieurs centrales nucléaires se retrouvent sans électricité. Les générateurs diesel prennent le relais. Mais que se serait-il passé s'ils étaient tombés en panne ? Un scénario catastrophe qui pourrait se réaliser dans l'une des 19 centrales nucléaires françaises.

Près de la moitié des groupes électrogènes de secours dégradés

Dans une note interne d'EDF révélée par le Journal de l'énergie, on découvre que plus 43% de ces groupes électrogènes de secours sont dégradés. Plus de 13% sont dans un état inacceptable. Aucun de ces systèmes de secours n'est jugé dans un état correct. Parmi les problèmes identifiés : fuites d'air, d'huile ou encore de carburant. EDF affirme que des travaux sont en cours. Insuffisant pour les antinucléaires, qui réclament l'arrêt des réacteurs vieillissants et interpellent Ségolène Royal.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne