Nucléaire : Flamanville, les raisons d'un gâchis

FRANCE 2

Le ministre de l'Économie demande un audit après les déboires à répétition sur le chantier de l'EPR de Flamanville (Manche). Retour sur les raisons d'un gâchis.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Ce qui devait être le fleuron de l'industrie nucléaire française est devenu le cauchemar d'EDF. Cuves défectueuses, problèmes de soudure à répétition : le chantier a pris 10 ans de retard. Situées au milieu des parois de l'enceinte du réacteur, les huit soudures défectueuses sont difficilement accessibles.

Vers une perte de savoir-faire ?

La France n'a pas construit de centrale pendant plus de 15 ans. Une perte de savoir-faire, à en croire un spécialiste de la question. "Ce sont des structures très complexes qui demandent plusieurs semaines pour les réaliser. Ça demande une très grande qualité de réalisation. Quand vous n'en faites pas souvent vous perdez le tour de main (...) on voit un premier point difficile qui est la perte d'expérience pour construire ce genre d'équipements très complexes ", détaille Thierry Charles de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire. Prévu en 2012, le réacteur ne sera pas en fonction avant 2022. Un retard lourd de conséquences pour la filière nucléaire française.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne