Nucléaire : des problèmes de sécurité pointés du doigt dans un rapport parlementaire

France 2

Un rapport d'enquête parlementaire publié jeudi 5 juillet s'inquiète de nombreuses défaillances de sécurité sur les sites nucléaires français.

Les conclusions sont préoccupantes. Selon un rapport d'enquête parlementaire rendu public ce jeudi 5 juillet, des failles de sécurités inquiétantes ont été repérées sur 58 réacteurs nucléaires français. Selon les députés, la protection physique des 19 centrales en cas d'attaque terroriste est insuffisante. Quelques jours encore avant la publication du rapport, l'ONG Greenpeace avait lancé un drone sur le bâtiment de stockage des déchets de la centrale du Buget et l'engin s'était écrasé, sans être arrêté. Le rapport demande donc de renforcer les effectifs de gendarmerie déjà présents sur les sites 24h/24.

Des installations trop anciennes

Vient ensuite la question de la sous-traitance. EDF, exploitant des centrales, recourt massivement aux entreprises sous-traitantes : 80 % de la maintenance des grosses pièces sont assurés par 160 000 salariés extérieurs. Cette dilution des responsabilités et des connaissances alarme les députés. Enfin, le vieillissement des centrales suscite l'inquiétude chez les parlementaires. Ils demandent à EDF un calendrier de fermeture en fonction de la vétusté des équipements. EDF rappelle que le rapport ne pointe aucun manquement à ses obligations et annonce qu'elle l'étudiera en détail dans les jours qui viennent. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne