Nicolas Sarkozy met en garde contre "les dommages à l'industrie nucléaire"

Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy (AFP)

Le président Nicolas Sarkozy est intervenu jeudi, à l'Elysée, sur le nucléaire, au lendemain de la conclusion de l'accord EELV-PS, en affirmant que sa réduction provoquerait des "dommages considérables à l'industrie française.

Le président Nicolas Sarkozy est intervenu jeudi, à l'Elysée, sur le nucléaire, au lendemain de la conclusion de l'accord EELV-PS, en affirmant que sa réduction provoquerait des "dommages considérables à l'industrie française.

Nicolas Sarkozy s'est invité dans le débat sur le nucléaire au lendemain de l'accord PS-EELV qui entérine la volonté du candidat socialiste à la présidentielle, François Hollande, de réduire de 25% la part de l'énergie nucléaire dans la production d'électricité en France d'ici 2025.

Le président de la République s'exprimait à l'occasion du du 3e anniversaire du Fonds stratégique d'investissement.

La déclaration de Nicolas Sarkozy

Voir la video

M. Sarkozy a affirmé que "vouloir abandonner cette énergie, ou réduire autoritairement sa part dans notre mix énergétique sans disposer de solutions de substitution (...) cela signifie des dommages considérables à l'industrie française".

"Le prix de l'électricité est l'un des rares avantages concurrentiels par rapport à nos partenaires", a estimé le chef de l'Etat dans un discours , à l'Elysée. Pour Nicolas Sarkozy, "toutes les familles politiques françaises ont porté cet effort national sans précédent qui a permis à la France d'être au premier rang" de l'industrie nucléaire.

"Je ne laisserai pas remettre en cause ce qui est un atout exceptionnel pour la France (...) Ce serait irresponsable", a dit le chef de l'Etat.

Vous êtes à nouveau en ligne