Les anti-nucléaire réclament la fermeture de Fessenheim

FRANCE 3

Les anti-nucléaire sont mobilisés en France ce week-end du 11 et 12 mars, six ans après la catastrophe de Fukushima. Ils réclament la fermeture immédiate de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin).

Un empilement de fûts jaunes, de faux déchets radioactifs, symbole du risque nucléaire pour ces manifestants. Ce matin, dimanche 12 mars, ils étaient quelques centaines à être rassemblés à Fessenheim (Haut-Rhin) pour demander la fermeture de la centrale nucléaire. Fermer Fessenheim, c'était une promesse de campagne de François Hollande.

Un projet repoussé à de multiples reprises

Un projet repoussé à de multiples reprises, mais en début d'année, à quelques mois de la fin du quinquennat, le gouvernement a mis la pression sur EDF. Et en échange d'une compensation de l'État de 446 millions d'euros, la centrale pourrait fermer dès 2018. mais il faudra au moins 20 ans pour démanteler la centrale, une opération estimée à plus de 800 millions d'euros. Aujourd'hui, l'inquiétude des militants se concentre sur le site d'enfouissement des déchets de Bure.

Vous êtes à nouveau en ligne