La France peut-elle réduire sa consommation énergétique de 60 à 65 % d’ici 2050 ?

Marc Jedliczka de l\'Association Négawatt
Marc Jedliczka de l'Association Négawatt (DR)

En plein débat présidentiel, l’association NégaWatt propose dix mesures pour réussir une "transition énergétique". Celle-ci qui doit déboucher, selon NégaWatt, sur une baisse de la consommation énergétique de 60 à 65% d'ici à 2050. Explications.

En plein débat présidentiel, l'association NégaWatt propose dix mesures pour réussir une "transition énergétique". Celle-ci qui doit déboucher, selon NégaWatt, sur une baisse de la consommation énergétique de 60 à 65% d'ici à 2050. Explications.

Pour l'instant, hormis les polémiques sur l'accord Verts-PS, l'énergie a été très absente de la campagne. Pas de débats ou presque sur la place des énergies renouvelables. Pas de vrai débat sur le nucléaire, peu de questions sur le statut d'EDF et de ses concurrents alors que la filière photovoltaïque française est en perdition.

Le projet NégaWatt de sobriété et d'efficacité énergétique pourrait lancer le débat mais il est loin du succès médiatique qu'avait obtenu Nicolas Hulot en 2007 avec son "pacte écologique". Pacte qui fut signé par la plupart des candidats à la présidentielle et déboucha après l'élection sur le Grenelle de l'environnement.

Pourtant, les propositions de cette association qui regroupe quelque mille membres, "acteurs dans l'énergie" (scientifiques, techniciens, urbanistes…), ne manque pas d'ambition avec pour idée phare de consommer beaucoup moins d'énergie tout en bénéficiant de meilleurs services.

Dans un scénario "énergétique" qui va jusqu'à 2050, l'association veut transmettre à la société française les notions de sobriété et d'efficacité énergétiques afin d'arriver à l'utilisation massive des énergies renouvelables qui doit répondre à la "triple addiction de notre société au CO2, aux énergies fossiles et au risque nucléaire"

Ce scénario montre qu'une société dite "développée" peut subvenir à ses besoins en diminuant considérablement l'utilisation d'énergies fossiles et nucléaire. Les responsables de NégaWatt proposent des mesures concrètes permettant une réelle transition énergétique.

Repris par le Parti de gauche

Pour l'instant les politiques n'ont guère réagi à ce scénario qui a été remis aux candidats à la présidentielle, ont reconnu les responsables de NégaWatt, Thierry Salomon, et Yves Marignac.

"Le Parti de gauche reprend le mot de NégaWatt dans son programme et preuve que les esprits bougent, j'ai participé à un débat au siège de la CGT ", a indiqué le président de l'Association, M. Salomon.

Du côté des écologistes, "beaucoup de choses sont reprises", a-t-il ajouté. Enfin chez les socialistes, la situation est plus "compliquée", reconnaît-il, évoquant des sons de cloche variés en fonction des interlocuteurs.

Il se félicite cependant que François Hollande propose une nouvelle tarification de l'énergie qui augment en fonction de la consommation et non plus l'inverse comme cela se fait aujourd'hui. Une proposition qui existe dans le projet NégaWatt.

Les 10 mesures

Parmi les 10 mesures prônées par NégaWatt, on trouve la création d'une Haute Autorité de la transition énergétique "transparente", une gouvernance territoriale de l'énergie, le développement de la sobriété et de l'efficacité énergétique dans les bâtiments, la fin maîtrisée de la production nucléaire, un programme cohérent de développement des énergies renouvelables et une contribution fiscale de l'énergie primaire.

Le pacte de M. Hulot avait débouché sur le Grenelle de l'Environnement . Pour NégaWatt, les normes établies pour la construction de bâtiments neufs sont "tout ce qui reste du Grenelle".

Ce satisfecit (unique) décerné, l'association appelle à "un plan Marshall de la rénovation énergétique" des immeubles anciens qui permettrait aux habitants de dépenser moins en chauffage et de bénéficier d'une meilleure qualité de vie.

Pour NegaWatt, ce scénario permettrait d'assurer l'indépendance énergétique de la France à hauteur de 97% contre 15 % aujourd'hui. De quoi susciter un vrai débat national sur la politique énergétique. Ce que souhaite NegaWatt.

Le livre

Manifeste NégaWatt
Manifeste NégaWatt (Actes Sud)

Les propositions de NégaWatt sont reprises dans un livre intitulé "Manifeste Négawatt". Dans la préface qu'il consacre à cet ouvrage, Stéphane Hessel écrit : "la démarche initiée par NégaWatt sur l'énergie répond à la fois à l'urgence d'agir et à un impératif de partage". Il ajoute : "de la volonté et de la créativité, les experts qui fondent les travaux de NégaWatt n'en manquent pas". Ce livre fourmille d'informations, de graphiques, de chiffres. Ils aident à comprendre l'enjeu que représente l'énergie dans l'économie nationale. Le livre (Actes Sud) détaille et approfondit les 10 propositions de l'association.