Ardèche : la centrale de Cruas mise à l'arrêt après le séisme

FRANCE 2

En direct du Teil (Ardèche), le journaliste Denis Sébastien fait le point sur la situation, et notamment sur la surveillance des centrales nucléaires. 

Au lendemain du séisme survenu lundi 11 novembre dans l'Ardèche et la Drôme, les centrales nucléaires sont très surveillées. Deux centrales se situent en effet dans la zone touchée par le tremblement de terre, "celle du Tricastin (Drôme), à une vingtaine de kilomètres, et celle du Cruas (Ardèche), plus proche, à une dizaine de kilomètres à vol d'oiseau", détaille le journaliste Denis Sébastien, en direct du Teil, en Ardèche.

Vérifications en cours

Il n'y a pas eu d'alerte particulière dans la centrale de Tricastin au moment de la secousse. "En revanche, à Cruas, l'un des cinq capteurs (...) s'est déclenché", précise le journaliste. Conformément à la procédure mise en place, la centrale a été arrêtée. "Selon la préfecture, aucun dégât n'a été constaté pour l'instant, mais néanmoins, des vérifications sont en cours et vont durer plusieurs jours". C'est l'Autorité de sûreté du nucléaire (ASN) qui devra donner son feu vert pour relancer la centrale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne