Fessenheim : la CGT appelle à se mobiliser contre le "gâchis" que représenterait la fermeture de la centrale

(THIERRY GACHON / MAXPPP)

Marie-Claire Cailletaud, représentante de la CGT, a dénoncé le "gâchis" économique, industriel, social et environnemental que provoquerait, selon elle, l'arrêt de la centrale nucléaire de Fessenheim.

Les principaux syndicats d'EDF appellent à la grève ce mercredi contre la fermeture de Fessenheim (Haut-Rhin). Au micro de franceinfo, la représentante CGT Marie-Claire Cailletaud a dénoncé le "gâchis" économique, industriel, social et environnemental que provoquerait selon elle l'arrêt de la centrale nucléaire.

"Saboter un outil industriel qui fonctionne, qui produit de l'électricité à bas coût sans émettre de gaz à effet de serre est un vrai scandale", s'insurge-t-elle.

Marie-Claire Cailletaud dénonce les conséquences sociales d'une telle fermeture, à la fois sur les salariés d'EDF et sur les sous-traitants, "les PME, PMI, tout le tissu industriel qui intervient sur la centrale".

Nous allons tout faire pour que ça ne puisse pas avoir lieuMarie-Claire CailletaudCGT

La direction de Fessenheim a convoqué ce mercredi un comité central d'entreprise. Elle doit y présenter l'accord trouvé le mois dernier avec le gouvernement sur les conditions d'indemnisation du groupe en compensation de la fermeture de la centrale nucléaire.

Marie-Claire Cailletaud, CGT : "Saboter un outil industriel est un vrai scandale"
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne