Fermeture de Fessenheim : craintes pour l'économie locale

FRANCE 3

Plus de 1 000 emplois directs sont concernés par la fermeture de la centrale de Fessenheim. La ville devrait souffrir sur le plan économique.

Sur les bords du Rhin, elle fait vivre plusieurs milliers de personnes. La centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), plus vieille centrale de France, doit fermer ses portes. Les 800 salariés sont dans l'incertitude. À quelques kilomètres de là, 330 sous-traitants et fournisseurs dépendent directement de l'usine. Pour ne pas avoir à licencier, tous cherchent de nouveaux clients.

L'économie locale est bouleversée

À Fessenheim, ville de 2 400 habitants, l'économie locale dépend entièrement de la centrale. Le supermarché, deuxième plus gros employeur, risque de perdre 30% de ses clients, mais aussi ses salariés, dont les conjoints travaillent à la centrale. Pour tenir, le magasin mise sur la clientèle allemande. Les collectivités locales aussi réfléchissent à des solutions pour remplacer l'attrait de la centrale. Les communes attendent une aide financière de l'État pendant le démantèlement de la centrale qui devrait s'étendre sur une dizaine d'années.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne