Essais nucléaires : Hollande reconnaît des conséquences "sanitaires et environnementales"

FRANCE 2

Présent ce lundi à Tahiti, François Hollande a reconnu pour la première fois que les essais nucléaires avaient eu des conséquences graves en Polynésie française.

C'est un mea culpa qui fera sans doute date dans l'Histoire des relations compliquées entre la métropole et la Polynésie française. François Hollande reconnaît que la France doit une réparation aux victimes des essais nucléaires dans les îles du Pacifique : "Je reconnais que les essais nucléaires menés entre 1966 et 1996 en Polynésie française ont eu un impact environnemental, provoqué des conséquences sanitaires".

Dossiers d'indemnisation simplifiés

Le chef de l’État a annoncé que les dossiers d'indemnisation allaient être simplifiés et traités de manière plus rapide. Pour le moment, sur un total de 800 victimes présumées, seule une vingtaine de personnes a été indemnisée. Et ce, à l'issue de procédures fastidieuses et contraignantes. En 30 ans, 193 essais nucléaires ont été menés dans les archipels du Pacifique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne