EDF : Londres donne son accord pour le projet d'EPR à Hinkley Point

France 3

Le projet est une bonne nouvelle pour EDF. Problème, de nombreux risques sont tout de même à prendre en compte.

Londres a finalement donné ce jeudi 15 septembre son accord pour le projet d'Hinkley Point. Ces derniers mois, le chantier était à l'arrêt. C'est ici que les deux EPR, des réacteurs de nouvelle génération, seront construits par EDF. À Westminster, un membre du Parlement s'en félicite : "Cet investissement va permettre d'assurer 7% de nos besoins énergétiques sur 60 ans", explique-t-il. 

De nombreux risques

Ce gigantesque chantier de 21 milliards d'euros doit être réalisé par EDF. Une bonne nouvelle qui n'a pas échappé à François Hollande jeudi matin. Mais ce chantier apparaît risqué à bien des égards. D'abord sur le plan technique. Les EPR sont des prototypes, aucun retour d'expérience n'existe. Ce risque technique crée à son tour un risque financier considérable pour EDF. Certains craignent pour l'avenir du groupe français. Mais EDF entend bien foncer et terminer cet immense chantier pour 2025.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne