EDF : la Grande-Bretagne donne son feu vert pour les EPR d'Hinkley Point

FRANCE 3

Le projet d'Hinkley Point verra bien le jour. Le gouvernement britannique vient de valider la construction des deux EPR d'Hinkley Point. Une équipe de France 3 fait le point sur les enjeux.

Le gouvernement britannique a donné son accord définitif pour la construction de deux réacteurs nucléaires EPR, le projet Hinkley Point. Un enjeu de taille pour EDF qui financera une grande partie du chantier. Le site se situe sur la côte ouest de l'Angleterre. C'est ici qu'EDF construira d'ici 2025 deux réacteurs nucléaires EPR. Un chantier colossal de plus de 21 milliards d'euros et qui permettra à EDF de produire 7% de l'électricité du Royaume-Uni.

La création de 4 500 emplois

Une bonne nouvelle et un motif de fierté pour le président de la République qu'il a qualifié de "belle coopération et une belle reconnaissance". Un projet stratégique pour EDF qui va générer 4 500 emplois en France pour concevoir et construire les éléments des centrales. Mais ce chantier apparaît aussi risqué, car aucun réacteur nucléaire ne fait appel aujourd'hui à la technologie EPR, il n'y a donc pas de retour d'expérience. Des risques qui inquiètent déjà les syndicats.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne