Armes nucléaires : les concessions de Kim Jong-Un

France 2

Kim Jong-Un a fait un geste communicatif envers la communauté internationale. Le leader nord-coréen annonce la fin des tests nucléaires et la fermeture d'un site d'essai. Une décision immédiatement saluée par de nombreux pays.

Le leader nord-coréen Kim Jong-Un a annoncé la fin des essais nucléaires de son pays. La déclaration spectaculaire est reprise en direct par la présentatrice de la télévision officielle : "Ce 21 avril 2018, nous suspendons nos essais nucléaires et nos essais de missiles balistiques intercontinentaux". Donald Trump s'en félicite dans un tweet : "C'est une très bonne nouvelle pour la Corée du Nord et pour le monde".

Méfiance malgré ce revirement important

La Corée du Nord s'engage à fermer son site d'essais nucléaires souterrains de Punggye-Ri, au nord du pays. Mais le régime ne promet ni la destruction de son arsenal existant, ni l'arrêt des tirs à courte et moyenne portée capables de frapper les autres pays de la région. Même si la Corée du Sud salue l'annonce, le Japon reste prudent. Le régime veut-il vraiment dénucléariser le pays ? Non, selon certains spécialistes. Cette annonce est en tout cas un revirement important après une année 2017 marquée par une escalade de menaces entre la Corée du Nord et les États-Unis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne