Areva et EDF, un mariage de raison

France 3

L'État et EDF vont voler au secours du géant du nucléaire en grande difficulté, en finançant le groupe à hauteur de plusieurs milliards d'euros et en reprenant ses équipements.

François Hollande a pris sa décision plus vite que prévu. Pour venir en aide au groupe Areva en grande difficulté financière, le président de la République a choisi de faire appel à EDF.

L'État et le fournisseur d'électricité vont refinancer le groupe nucléaire français. La filière de reconstruction de réacteurs va être reprise par EDF.

Une déroute financière

Cette filiale représente 37% du chiffre d'affaires d'Areva, et 14 745 salariés. "On a besoin de renflouer Areva, parce qu'il y a eu des erreurs stratégiques faites par les dirigeants de l'entreprise qui ont conduit à cette situation", explique la représentante CGT Anne-Marie Cailletaud.

Le champion du nucléaire, fusion de la Cogema et Framatome, a fini par s'écrouler ces cinq dernières années, avec sept milliards d'euros de perte. Il y a un mois, Areva avait déjà annoncé 3 000 à 4 000 suppressions de poste en France. Les salariés peuvent craindre le pire avec ce démantèlement.
 
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne