Médecins : la région parisienne est en pénurie

FRANCE 2

Les déserts médicaux ne se trouvent pas uniquement dans les zones reculées. L'Île-de-France est aussi concernée.

La région Île-de-France, malgré ses 12 millions d'habitants, est devenue un désert médical. Trouver un médecin généraliste est devenu un casse-tête, 76% des Franciliens vivent dans des zones en tension. "Je suis sans médecin traitant depuis bientôt trois ans", confie une jeune femme. Dans l'Essonne, la petite ville de Lisses sera bientôt un désert médical, car, à 69 ans, le docteur Balestier va prendre sa retraite. Cela fait quatre ans qu'il cherche, sans succès, un remplaçant pour prendre sa suite. Il a pourtant multiplié les démarches : petites annonces, agences spécialisées ou encore démarchage dans les hôpitaux. Dans la ville, les trois médecins restants ont plus de 63 ans et sont surchargés de travail. Dans un cabinet, l'un va prendre sa retraite et l'autre ne va pas pouvoir s'occuper de toute sa patientèle.

Les jeunes médecins préfèrent être remplaçants

Dans les communes aux alentours, seulement deux médecins appelés par France 2 avaient de la place pour un patient, sur les 10 appelés. Pour attirer des médecins, la région déroule le tapis rouge. En Seine-Saint-Denis, une délégation propose 50 000 euros de la part de la Sécurité sociale. Les jeunes généralistes n'ont pas envie de s'installer en cabinet et préfèrent rester remplaçants, pour avoir un emploi du temps allégé et un salaire en moyenne de 3 600 euros brut par mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne