VIDEO. Immigration clandestine, insécurité, violences... Mayotte, un archipel en colère depuis trois semaines

Cette vidéo n'est plus disponible

Mayotte est secouée depuis mi-février par un mouvement de contestation populaire, le principal port de l'île est bloqué.  

Des troncs d'arbre et des pneus, les routes menant au principal port de Mayotte, Longonie, sont bloquées. Au total, trois barrages autour de l'une des infrastructures stratégiques de l'île, et ce depuis plusieurs jours. "C'est surtout pour montrer qu'on va au fur et à mesure monter, on va monter et monter jusqu'à ce qu'il y ait un gain de cause", explique un manifestant. 

Envoi de renforts 

Les manifestations ont débuté il y a trois semaines dans le 101e département français, à l'est de l'Afrique, non loin de La Réunion. Un mouvement de contestation contre l'immigration clandestine venue de l'archipel voisin des Comores, mais aussi contre l'insécurité dans l'île. Au quotidien, les habitants dénoncent des violences si fréquentes, notamment aux abords des écoles, que certains souhaitent le report de la rentrée scolaire. Mais le gouvernement refuse et confirme l'envoi de renfort des forces de l'ordre. Demain, des barrages devraient à nouveau être érigés sur les principales routes de l'île.   

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne