Mariages forcés : le témoignage accablant d'une Mahoraise

Selon plusieurs ONG, il y aurait chaque année 12 millions de mariages forcés dans le monde. Reportage à Mayotte, où une jeune femme mariée contre son gré livre son témoignage.

En 2017, Mariam (le nom a été changé) a 21 ans. Alors sans papier, la jeune femme est mariée à un homme deux fois plus âgé qu'elle. Victime de violences physiques et verbales, elle le quitte, mais est ensuite rejetée par sa famille. "Ils s'en fichaient de ce que je ressentais et voulaient juste que je reste avec lui. Mais moi, je pense différemment", témoigne la Mahoraise. 

Après la séparation, le temps de la reconstruction

Son ex-conjoint étant sans emploi, Mariam a dû enchaîner les petits boulots pour subvenir aux besoins du foyer. Neuf mois après sa séparation, elle a trouvé du soutien au sein de la Maison d'accueil des femmes victimes de violences. Elle y vient plusieurs fois par semaine, pour y retrouver du réconfort. Et, peut-être aussi, faire un premier pas dans sa reconstruction personnelle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne