Robes de mariée : un marché à la traîne ?

France 2

La crise rattrape le distributeur français de robe de mariées Pronuptia. L'entreprise a été placée en liquidation judiciaire. Le marche de la robe de mariée est en pleine mutation. 

Pour le plus beau jour de sa vie, Camille Dusquesne n'a pas hésité. Elle a acheté deux robes. La première, pour son mariage civil, célébré à Lambersart (Nord). Quelques heures plus tard, à la sortie de l'église, la mariée porte une autre robe, bien plus chère, celle de ses rêves. La robe coûte entre 1 500€ et 2 000€ la robe, aux frais des parents de la mariée. 

Le mariage ne fait plus autant rêver les Français

Des mariés prêts à mettre le prix. Pourtant, le marché traverse des turbulences. Pronuptia, qui revendique la place de leader, vient d'être placé en liquidation judiciaire. En cause, son positionnement milieu de gamme. Par exemple, la collection de cette année est concurrencée par des offres bien plus alléchantes sur Internet. Certaines marques de prêt-à-porter proposent même des tenues à moins de 150 euros. Pour s'en sortir, les enseignes milieu de gamme font un pari : personnaliser les robes. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne