VIDÉO. PMA : "Je m'opposerai à ce texte parce que, de fait, on ira vers la GPA", défend Christian Jacob

Invité ce mardi sur franceinfo, Christian Jacob, président du groupe des députés LR, a réaffirmé son opposition à la PMA pour toutes.

"Je m'opposerai à ce texte parce que, de fait, on ira vers la GPA", déclare mardi 8 octobre  Christian Jacob, président du groupe des députés LR, candidat à la présidence du parti, à propos de la généralisation de la PMA à toutes les femmes.

"Je voterai contre cette loi pour un certain nombre de raisons", poursuit le député, évoquant un "risque de transfert vers la GPA". Selon lui, le texte soulève par ailleurs le "sujet de la filiation", c’est-à-dire, selon lui, "la négation du père", qui posera "un certain nombre de difficultés". "Il y a le fait, poursuit Christian Jacob, que les prélèvements et le stockage des gamètes peuvent se faire dans des centres privés à but lucratif et donc on va vers la marchandisation des corps."

"Ces lois ont vocation à être révisées"

"Il faut reprendre le texte sur la bioéthique", a estimé Christian Jacob. "Au-delà de la PMA, il y a d'autres sujets, il faut prendre ce texte dans sa globalité", a-t-il souligné, ajoutant que "ces lois ont vocation à être révisées". En revanche, le chef de file des députés LR a précisé qu'il n'y aurait pas de consigne de vote au sein de sa famille politique. "Je suis très attaché à la liberté de vote sur des sujets comme ceux-là, conclut Christian Jacob. Ce sont des sujets qui touchent à l'intime de chacun d'entre nous. Et chacun, en fonction de ses convictions personnelles, peut avoir des positions différentes et toutes les positions sont respectables."

Vous êtes à nouveau en ligne