"Manif pour tous" : un groupe d'extrême droite envahit le toit du siège du PS

Sur son compte Twitter, un porte-parole du Génération identitaire raconte l\'action du groupe d\'extrême droite au siège du PS, à Paris, le 26 mai 2013.
Sur son compte Twitter, un porte-parole du Génération identitaire raconte l'action du groupe d'extrême droite au siège du PS, à Paris, le 26 mai 2013. (TWITTER / FRANCETV INFO)

Le groupe Génération identitaire a déployé une banderole sur laquelle il est écrit "Hollande démission", en marge de la "Manif pour tous".

Ils réclament la démission de François Hollande. Génération identitaire, un groupe de militants d'extrême droite, a envahi une terrasse sur le toit du siège du Parti socialiste, dimanche 26 mai, en marge de la manifestation contre le mariage pour tous, rapporte LeMonde.fr. Des journalistes présents sur place ont vu "19 militants" sur la terrasse du PS en train de déployer une banderole sur laquelle il est écrit "Hollande démission".

Sur Twitter, Damien Rieu, qui se présente comme le porte-parole de Génération identitaire, la branche jeune du Bloc identitaire, poste des photos de leur action, en répétant "On lâche rien".

 

Moins d'une heure plus tard, des CRS sont montés sur le toit pour déloger les occupants et retirer la banderole, raconte un autre militant d'extrême droite.

Harlem Desir condamne une "attaque contre la démocratie"

Le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, a condamné "fermement l’attaque du siège du Parti socialiste par un groupe d’extrême droite identitaire et leur tentative d’intrusion dans nos locaux", dans un communiqué publié dimanche. "Les débordements d'extrémistes que l'on pouvait craindre à l'occasion de la manifestation de tous les dangers se sont malheureusement produits", déplore Harlem Désir. "Attaquer un parti politique, c’est s’attaquer à la démocratie", déclare-t-il avant d'affirmer que le Parti socialiste donnerait "toutes les suites judiciaires".

Vous êtes à nouveau en ligne