Ce qu'il faut retenir de la manifestation contre le mariage pour tous

Des manifestants masqués se mêlent à la foule d\'opposants au mariage pour tous, à Paris, le 26 mai 2013.
Des manifestants masqués se mêlent à la foule d'opposants au mariage pour tous, à Paris, le 26 mai 2013. (PASCAL ROSSIGNOL / REUTERS)

La manifestation a rassemblé entre 150 000 et "plus d'un million" de manifestants à Paris, dimanche. Le toit du siège du PS a été envahi.

La préfecture de police de Paris a estimé à 150 000 le nombre d'opposants au mariage homosexuel, dimanche 26 mai, dans les trois cortèges qui ont parcouru les rues de Paris, jusqu'à l'esplanade des Invalides. Les organisateurs en ont revendiqué "plus d'un million". Parmi la foule, des responsables politiques de l'UMP et du FN ont défilé, en profitant pour dénoncer la politique de François Hollande, au-delà de la loi Taubira.

Des violents affrontements ont éclaté après la dispersion de l'essentiel des manifestants. La police a interpellé 293 personnes, dont 231 ont été placées en garde à vue, selon la préfecture de police. Voici ce qu'il faut retenir de cette journée de mobilisation.

Des affrontements

La majorité des manifestants rassemblés dimanche étaient pacifiques. Venus en familles et armés seulement de drapeaux, ils ont pourtant été rejoints, en début de soirée, par des petits groupes très violents. Des groupes d'extrême droite comme le Renouveau français et les Jeunesses nationalistes ont rejoint le quartier des Invalides, décidés à en découdre. Ils s'en sont pris au CRS et à des journalistes, comme le montrent ces images de France 2.

France 2

Des arrestations

293 personnes ont été interpellées, dont 231 placées en garde à vue, lors des différents cortèges d'opposants au mariage homosexuel, a annoncé la préfecture de police de Paris. Selon Manuel Valls, un peu plus tôt, certains ont été interpellés "en possession d'objets qui n'avaient rien à faire dans une manifestation", "c'était des personnes que la police suivait et qui s'étaient déjà illustrées par des actes de violence".

Une nouvelle bataille de chiffres

La préfecture de police de Paris a estimé à 150 000 le nombre d'opposants au mariage homosexuel, dans les trois cortèges qui ont parcouru les rues de Paris. De leur côté, les organisateurs ont revendiqué "plus d'un million" de manifestants. Ils ont évoqué un "grand choc d'espérance pour la France"

Pour le ministre de l'Intérieur, invité de l'émission "C Politique", dimanche, "un million de personnes sur l'esplanade des Invalides, ça n'a aucun sens". La surface de l'esplanade est en effet connue : 32 800 m2. Plus d'un million de personnes seraient donc, selon les chiffres des organisateurs, entassés à 30 par mètre carré. Une densité physiquement impossible à atteindre.

France 5 - "C/Politique"

La manifestation distincte organisée dans le centre de Paris par l'institut Civitas, proche des catholiques intégristes, a quant à elle rassemblé 2 800 personnes.

Le toit du siège du PS envahi

Génération identitaire, un groupe de militants d'extrême droite, a envahi une terrasse sur le toit du siège du Parti socialiste, en marge de la manifestation contre le mariage pour tous. Des journalistes présents sur place ont vu "19 militants" sur la terrasse du PS en train de déployer une banderole sur laquelle il était écrit "Hollande démission". Les occupants de la terrasse ont été délogés, et leur banderole décrochée, quelques dizaines de minutes plus tard, par les CRS.

Vous êtes à nouveau en ligne